Au fil de mon expérience en tant que décoratrice d’intérieur. Je me suis rendu compte que quelque soit le projet qui m’était confié , la problématique reccurente est: le manque de place et de rangement.

Les logements sont plus petits alors que nous consommons plus, cela peut paraitre évident dit comme cela. Cependant ne faut il pas revoir notre façon de consommer et d’accumuler les choses au détriment de notre qualité de vie ?

La première étape en décoration d’intérieur: Le tri

Si je prends le temps aujourd’hui d’en parler , c’est justement  parce que cette étape est souvent négligée. Au final il en résulte même après les travaux d’aménagement et la décoration de se retrouver avec des intérieurs dans l’ état initial , c’est à dire encombrer.

Lorsque l’on décide de se lancer dans un projet d’aménagement et de décoration. On doit commencer par faire un tri, que ce soit dans nos armoires et dans chaque pièce. Cela permet de se rendre compte si nous manquons d’espace et de rangement, de ne conserver que l’essentiel , de s’organiser en  mettant chaque chose à sa place, et surtout de faire le point sur ce qui nous plait réellement.

Ce tri ne peut être fait que par vous et non une tierce personne. Partant du principe de conserver ce qui vous plait ou à une réelle utilitée. 

Cela demande de la patience et une certaine organisation. Les erreurs les plus fréquentes sont:

  • Le rangement sans méthode
  • Ranger sans trier

Au final nous remplissons nos placards tant qu’il y a de la place au point de ne pas retrouver nos affaires… pire ne plus se rappeler que nous les avons.

 

Afin de prendre conscience de cela et de vous donner un petit coup de pouce.

Je vous recommande chaudement de lire le livre de Véronique Lebon (spécialiste du rangement sur Nay) “le cercle vertueux du tri” aux éditions Hachette sorti le 4 septembre.

Partons d’un cas concret: Vous quittez un logement de 130 m² pour un 90 m². Il va de soit qu’il faudra avant même l’aquisition faire un tri sur nos affaires et notre mobilier. Ce demander avant même signer l’acte de vente si le mobilier auquel on tient trouvera sa place et ne sera pas mis en plein passage faute de place.

Une fois que  l’on a fait la liste de :

  • Ce que l’on a (capacité de rangement à prévoir)
  • De ce que l’on garde pas …. attention je n’ai pas dit “jeter” 
  • Et du mobilier que l’on tient à conserver (un meuble de famille , un coup de coeur ou un meuble utile)

Juste avec ces éléménts vous avez déjà une base sur laquelle partir et peut être même y voir plus clair sur vos besoins.